Période noire

Je suis épuisée. Pas que de fatigue non. Nerveusement. Les coliques de little C* me bouffent. Bouffent mon temps, mon énergie, ma vie sociale, mon couple. Je parle bien des coliques comme responsables de mon mal-être passager. Pas de little C même si l’amalgame peut vite arriver. Les pleurs toute la journée qui ne se calment parfois même pas ni dans les bras, ni au sein. J’aurais je pense tout essayer: je la nourris au sein. Je fais donc attention à ce que je mange, à ce que je bois (pas de coca bien désaltérant par grosse chaleur). J’ai testé le charbon qui fait la langue noire, les tisanes au fenouil tous les jours, les tisanes d’allaitement, les bouillottes sur son ventre, la porter en écharpe, l’homéopathie, l’ostéopathie, le Gaviscon (en cas de reflux), le Gastoro (anti remontées acides), le Débridat (anti maux de ventre)., les probiotiques… Je ne reste pas les bras croisés mais là je craque. Je craque parce que je n’arrive plus à m’occuper dignement de mon fils de 20 mois qui a toujours besoin de moi. Je craque parce que je n’ai même plus la force de rappeler des copines qui m’ont félicitées pour la naissance et que je laisse sans nouvelles depuis 2 mois. Je craque car je suis trop souvent seule à la maison avec un mari trop souvent de garde et qui est épuisé à chaque lendemain. Je craque car je ne sais pas si je vais tenir jusqu’à ses 3 mois où les coliques sont censées disparaître comme par magie. Peut-être parce que je n’y crois pas. Je craque car j’en suis au point où je suis heureuse d’avoir eu le temps de lancer une machine. Je craque parce que j’ai une tendinite au bras gauche à force de la porter.

Les deux mains libres et le calme. Voilà à quoi j’aspire. Faire les choses sereinement et pas me dépêcher de faire un truc ou l’autre avec des pleurs en fond sonore.

Pourtant j’arrive à avoir un peu de calme. Dans les bras ou dans la poussette. Alors je fais des kilomètres, arpente les parcs, fais des magasins. Je roule, je roule. Rien n’avance à la maison, le ménage, le repassage, la cuisine… mais je roule. Je roule et je dépense; je sors la carte bleue. Comme un pansement à cette pression. Pour « optimiser » mes sorties. Pour croire à une vie « normale ».  Ou alors je blogue, je twitte, la petite sur les genoux la main en forte pression sur son ventre.

Heureusement j’ai des jours « off » où je rattrape le temps perdu, range la maison, joue avec mon fils, retrouve des amis, bricole, me fais belle, blogue… Mais ces jours sont trop rares et je sais que ça ne durera pas…

Alors s’il vous plaît coliques, cessez. Que je revive. Que je respire.

Post fait avec little C hurlant sur mes genoux donc désolé si mon désespoir momentané est exagéré…

21 Commentaires

Classé dans Etre une Maman..., Un peu de moi...

21 réponses à “Période noire

  1. Oooo pauvre Crouchette.

    Cheer up! Tu as déjà un fils donc tu le sais: ces moments-là sont si vite oubliés. Même si c’est épuisant. Même si c’est tellement frustrant d’entendre ces pleurs de détresse contre lesquels il semble qu’on ne puisse rien.

    Bisous

    • J’ai tellement hâte que ça cesse. Pour elle et pour nous. Pour son frère aussi qui « subit » les pleurs: il est tendu et cherche les bêtises dans ces moments là… Mais oui on oublie. Pour mon ainé (de seulement 20 mois) j’avais complètement zappé de ma mémoire cette période (moins douloureuse pour lui par contre) jusqu’à ce que Little C naisse. Notre cerveau ne retiendra que le meilleur: ouf!😉

  2. Ma pauvre.. Ton post me touche!
    J’imagine Ô combien cela ne doit pas être drôle et épuisant chaque jour..
    Mais les médecins ne peuvent vraiment rien faire?
    Je sais que c’est pas grand chose mais je t’envoie mille bisous pour que ça aille mieux🙂
    Et j’espère que Little C va vite guérir de ces coliques de malheur!

    • Merci pour tes bisous, j’en ai besoin effectivement! La pédiatre m’a donné tout ce qui pouvait l’aider… et me conseille surtout d’être patiente. Les coliques et les pleurs associés vont bientôt disparaitrent d’après elle…

  3. Jessica

    Je te souhaite beaucoup de courage, je suis passee par la, ma fille a deux et mon aine 3ans et c’est pareil pour moi.
    as tu essaye d emmaillote ta fille avec la couverture magique de red castle? c’est ce que je fais quand rien ne la calme et c’est magique. elle s endort, et ca me laisse du temps le grand ou me detendre. au pire prend une femme de menage pr les premiers mois, j ai pas honte de dire que c’etait sur ma liste de naissance, ca aide bien ! je te souhaite beaucoup de courage.
    pensees affectueuses
    Jessica

  4. Anaëlle

    Aïe… je compatis!
    J’ai découvert ton blog grâce au lien qu’Ithaa a partagé sur son blog et depuis il est dans mes favoris car je m’y suis bien retrouvée🙂. J’ai moi même un petit Sasha de 4 mois 1/2 que j’allaite et ça n’a pas toujours été facile (entre les pics de croissance, un bébé qui met plus de temps à faire ses nuits, les douleurs, les kilos qui s’accrochent…) toutes ces petites choses dont on ne nous si parle peu ou qu’on minimise! Mais ça reste un réel bonheur et j’espère pouvoir continuer de l’allaiter exclusivement jusqu’à ses 6 mois. D’ailleurs j’ai lu un chouette bouquin sur l’allaitement du docteur Marie Thirion, je te le conseille. Il m’a aidé à tenir le cap quand je me posais des milliers de questions… J’ai souvent entendu dire (je suis infirmière) que les médecins diagnostiquent des coliques quand ils ne savent pas exactement ce dont souffre le bébé… As-tu pensé à une intolérance au lait de vache (que tu consommes et qui passe dans ton lait)? Les crises de ton bébé me font penser à ça. Pour en avoir le coeur net, il est conseillé d’arrêter les produits laitiers pendant 15 jours (j’imagine qu’il faut prendre des compléments en calcium…) et on voit une réelle amélioration. Mais avant de commencer quoi que ce soit, je te conseille vivement d’appeler la consultante en lactation dans ton département (moi j’avais eu son numéro en appelant la PMI de ma ville). Elle te sera d’une aide et d’un soutien super important, moi elle m’a aidé à tenir le coup!
    J’espère que mes petits conseils t’aideront un peu. Sache que tu n’es pas seule et qu’on est beaucoup de jeunes mamans à être démoralisées les 1ers mois…
    Plein de bises et beaucoup de courage et de patience dans cette épreuve, qui ne durera pas, j’en suis sûre!

    • Merci pour ton gentil message. Oui j’espère que ça va vite passer ou que du moins ça va se calmer… Je vais communiquer ton info sur l’intolérance au lait de vache au médecin. Merci. Mais je pense quand même que ce sont des coliques vu les énormes gargouillis qu’on sent voire qu’on entend dans son ventre… sans parler des gaz qu’elle évacue. A suivre… J’espère vite donner de meilleures nouvelles!😉

      • Ma pauvre Crouchette. Tu sais à quel point je te comprends. Ca ne fait pas avancer les choses, loin de là, mais si on peut se soutenir un tout petit peu.
        Petit nombril a elle aussi beaucoup souffert de coliques. Par chance les pro-biotiques l’ont un peu soulagé (pas miraculeux non plus). La remarque d’Anaëlle est judicieuse. Mon médecin m’avait également conseillé de faire attention aux protéines de vache. Pour être honnête, je n’ai pas complètement arrêté ces dernières, mais j’ai beaucoup réduit ma consommation. Hasard ou coïncidence, les crises se sont espacées. Puis un jour, sans même m’en rendre compte il n’y avait plus de colique. ouf ! Effectivement c’était vers 2 mois 1/2, 3 mois je crois (on oublie vite).
        Comme tu le sais, désormais je dois faire face à d’autres crises (angoisse?!) mais au moins je vois bien que ce n’est pas une souffrance physique. C’est terrible de les voir pleurer en sachant qu’ils ont mal et de ne rien pouvoir y faire.
        Une fois ce « problème » derrière vous, tu pourras à nouveau te consacrer à ton grand encore si petit, à Little C., ton couple et surtout à toi. Courage !
        Je t’embrasse

      • Merci Caro… Je vais aussi tester ça… Là je fais un essai en ne buvant que de l’Hépar. A suivre…

  5. Laetii

    rholala ton post me fait du mal car on ressent bcp ton désespoir et ce n’est que par écran interposé… je ne peux malheureusement pas tellement te conseiller car je n’ai pas d’enfants. juste essayer de te changer les idées dès que tu en as l’occasion comme écouter un album qui te plaît, regarder une série, te promener, bloguer😉 beaucoup de courage à toi en tout cas!!! bizzz

  6. clara pola

    Ton post est très touchant, on sent ta détresse et ton impuissance dans tes mots. Je n’est pas encore de bébé mais je pense que cette période doit être très éprouvante moralement et physiquement pour toi et pour ta p’tite famille. Courage.

  7. Courage ma belle… C’est une periode difficile …

  8. Claire

    Oh, quel moment difficile !
    Je ne suis pas maman non plus (on y travaille !), mais j’ai également pensé à l’emmaillotement en lisant ton post, il paraît que c’est efficace sur les coliques en comprimant le ventre, et ça calmerait les pleurs. Si ça peut t’offrir un peu de répit !
    Bonne suggestion aussi le lait de vache. En France on est des gros consommateurs de lait de vache je trouve, mais en Australie où j’ai passé du temps les gens l’évitent, tout est « dairy free », car c’est très indigeste, et beaucoup de personnes sont intolérantes. Une piste à creuser ?
    Bon courage, en tous cas, et j’espère que ce mauvais moment sera vite un souvenir.
    Des bises

  9. Oh, je comprends ton désarroi:/
    J’ai souvent failli craquer aussi, même si je n’ai pas connu de gros épisodes de coliques avec mon fils… La fatigue n’aide pas à mieux supporter les pleurs et regarder son bébé souffrir, surtout quand on ne trouve pas de solution pour le calmer.
    Certes c’est passager mais sur le moment ça pourrit bien la vie quand même😦
    J’espère que ça va un peu mieux depuis la semaine dernière🙂

    • Oui c’est dès fois très dur… Il y a eu un GRAND mieux en milieu de semaine mais comme elle recommençait à rouscailler aujourd’hui j’attends de voir… Elle avait peut être une oesophagite. Et on se demande aussi s’il n’y a pas aussi les dents qui travaillent! Bises

  10. Je découvre ce post, que j’avais zappé…
    J’avoue ne pas trop savoir quoi répondre, puisque mon bébé n’a pas eu de coliques, mais je sais que les premiers mois sont épuisants… la vie quotidienne est tout d’un coup insurmontable… et qui plus est quand tu as déjà un pit’choune de 20 mois !
    Je te rassure, je fais la même chose que toi, je roule toute la sainte journée, fais flamber ma carte bleue pour occuper mes journées, blogue pendant la sieste, twitte pendant les bib’… bref, on est toutes pareilles !
    Je pense fort à toi dans ces moments moins drôles ! Je sais que tu remonteras la pente bien vite, le sourire aux lèvres et que tes deux marmots vont s’épanouir avec une tonne d’amour autour d’eux…
    Bon courage miss, et si tu as besoin, fais moi signe🙂
    Bises

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s